Qui sommes-nous?

Read this in: English 日本語 Français

Q : Quel est le nom de votre organisation ?

R : Popipa People’s Commune/Commune populaire de Popipa/破琵琶生产公社/ポピパ生産公社, ou POPIPA-l10n en abrégé.

Q : Sur quoi travaillez-vous principalement ?

R : Actuellement, les travaux principaux sont les romans visuels japonais avec leur contenu connexe, y compris les interviews, les bandes dessinées et plus encore. Nous sommes également capables de traiter des projets en anglais et en français.

Q : Rémunéré/recevoir des dons/vendre quelque chose ?

R : Nous sommes une organisation à but non lucratif. Nous l’étions, nous le sommes et nous le serons. Le contenu que nous créons est entièrement gratuit, et nous n’acceptons pas de dons, et nous ne vendons pas non plus de contenu sous quelque forme que ce soit.

Q : Vous fournissez des travaux de traduction avec certains fichiers d’actifs. Pourquoi ne fournissez-vous pas des ressources packagées tout-en-un ?

R : Nous respectons les lois en vigueur dans chaque pays et ne fournissons aucune solution ou contenue de piratage. Veuillez essayer de charger le patch sur votre copie légitime du jeu tout en respectant les exigences de la loi de votre pays. Dans certains cas, nous ne pouvons fournir que des fichiers texte traduits en clair, en raison des demandes des détenteurs de droits d’auteur. Nous vous remercions pour votre compréhension. En attendant, nous nous engageons à ne pas empêcher les joueurs d’obtenir nos textes traduits. Les joueurs ont le droit de l’utiliser tant qu’ils acceptent notre licence de diffusion ou le CLUF.

Q : Qui sont vos principaux membres ?

R : Chaque projet aura son propre personnel. Nous ne sommes pas en mesure de fournir une liste complète des membres pour des raisons de confidentialité.

Q : Quelle est la qualité de vos travaux ?

R : Notre objectif est de fournir une solution de localisation, et pas seulement une solution de “traduction”. La principale différence entre les deux est que la localisation signifie que le résultat doit être une phrase qu’un locuteur natif considérerait comme naturelle dans la vie de la vie quotidienne ; d’un autre côté, la traduction ne fait que rendre le texte lisible, mais ce n’est pas toujours un plaisir de lire de tels textes, en raison du choix inhabituel des mots et des phrases japonaises, ce qui n’est pas commun en chinois. Nous les appelons généralement des “tons de traduction”. Notre objectif principal est d’éviter ces “tons de traduction” dans nos œuvres.

Q : Quel est votre champ d’action ?

R : Une petite organisation d’un peu plus de vingt membres. Certains d’entre eux sont des étudiants en cours de scolarité, ils ne pourront pas réaliser leur plein potentiel pendant les périodes scolaires.

Q : Comment assurez-vous l’efficacité avec un si petit nombre de membres actifs ?

R : Heureusement, la plupart de nos traducteurs ne sont pas des étudiants, ce qui nous permet de garantir que le travail de base de la traduction de textes peut être effectué la plupart du temps.

Q : Comment se déroulent les travaux autres que les traductions ?

R : Nous allons parler de plusieurs types de travaux différents :

  1. La relecture/le testing : Nous essayons un nouveau flux appelé test dynamique : une fois le texte de la traduction soumis, le correcteur reçoit un build automatique appelé IC (intégration continue), puis il travaille à la correction du texte et au test du programme directement dans le jeu.

  2. Travaux graphiques : Nous n’avons pas de membres qui travaillent spécifiquement sur les travaux graphiques. Tous nos membres ont la capacité de gérer un traitement graphique de base, ce qui signifie que certains travaux simples d’interface utilisateur et de sous-titrage ne poseront pas de problème. Pour les tâches difficiles et de grande envergure, nous ferons appel à des coopérations externes.

  3. Opérations et maintenance : Nos développeurs/programmeurs se chargent de la plupart des tâches d’exploitation et de maintenance. Ils font fonctionner de multiples infrastructures, s’assurant que nos serveurs sont disponibles 7*24 heures. Grâce à leur travail créatif et extraordinaire, nos membres n’auront pas à perdre un seul instant de leur temps à utiliser des outils, ce qui nous permettra de travailler au maximum de nos potentialités.

Q : Comment organisez-vous le travail de vos membres ?

R : Nous avons acheté à nos frais des abonnements Microsoft 365 Business Basic. Nous disposons de la version entreprise de Teams et de la version en ligne d’Office, toutes deux sous licence pour une utilisation commerciale (bien que nous n’ayons rien fait de commercial pour l’instant). Nous utilisons principalement Teams pour la collaboration en ligne, Planner pour la planification des tâches, et Power Automate pour certains de nos flux périodiques et sans surveillance.

Q : De quelle infrastructure votre organisation dispose-t-elle ?

R : En plus de l’abonnement Microsoft 365 Business Basic mentionné ci-dessus, nous utilisons des services auto-hébergés tels que Git et Drone CI. Ces infrastructures nous permettent de réduire le temps que nous passons en dehors des travaux de traduction, car la plupart des travaux peuvent être effectués en parallèle avec les travaux de traduction, ce qui a considérablement augmenté notre vitesse d’exécution des travaux.

Q : Quels sont les travaux que vous avez réalisés auparavant ?

R : Vous pouvez consulter notre blog : popipa.org/category/release.

Q : Vos projets sont-ils licenciés par les créateurs ?

R : Pas dans le passé, nous sommes activement en contact avec les responsables à l’avenir. Si le détenteur des droits d’auteur trouve un contenu illicite, veuillez nous contacter pour le supprimer.

Q : Comment puis-je vous contacter ?

R : Veuillez nous contacter par e-mail : [email protected]. Outre le chinois, l’anglais, le japonais et le français, nous pouvons également traiter les communications textuelles dans les langues suivantes : espagnol, italien et allemand.

Licensed under CC BY-NC-SA 4.0
Built with Hugo v0.121.1 with go1.21.5
主题 StackJimmy 设计
Made with 💖 by real186526